Non classé,  Ostéo Article

Bruxisme

1. Qu’est ce que le bruxisme?

Le bruxisme est une dysfonction de l’articulation temporo-mandibulaire.

C’est un trouble fonctionnel incontrôlé qui se traduit par un serrement et/ou un grincement des dents.
C’est un mouvement involontaire se manifestant plutôt la nuit mais aussi la journée.

Il y a le bruxisme excentré, celui qui grince des dents, il s’agit d’un frottement latérale des dents entre elles, provoquant une perte de densité de l’émail et une usure dentaire, et le bruxisme centré, qui lui est silencieux et invisible, la denture est généralement en bon état mais l’on peut noter un développement des muscles de la mâchoire.

2. Anatomie de l’ATM

ATM abréviation Articulation Temporo-Mandibulaire

L’ATM est une articulation synoviale qui met en jeu l’os mandibulaire (la mâchoire) et la fosse mandibulaire de l’os temporal (os crânien). Les deux os sont séparés par un disque articulaire.

5. Fosse mandibulaire
6. Disque articulaire
8. Tubercule mandibulaire

Cette articulation contient une capsule articulaire et renforcé par des ligaments.
Le mouvement de l’ATM est un mouvement combiné d’un glissement en avant (protrusion) ou en arrière (rétraction) et d’un mouvement de rotation entraînant la fermeture (élévation) ou l’ouverture (abaissement) de la bouche.

Dans cet article, nous nous intéresseront au mouvement de fermeture.
Celui ci est possible grâce à trois muscles, qui sont les muscles masticateurs:

  • Le muscle Temporal
  • Le muscle Masséter
  • Le muscle Ptérygoïdien médial

Ces trois musclent ont pour fonction la fermeture de la bouche lors de la mastication, ce mouvement où toutes les dents se touchent se nomme l’occlusion.
Les muscles de la mastication sont innervés par le nerf trijumeau V.
Le nerf trijumeau, illustré ci-dessous est un nerf crânien composé de 3 branches, c’est la troisième branche V.3 mandibulaire qui est responsable de l’innervation des ces muscles ainsi que l’arcade dentaire inférieure.

1. Nerf trijumeau
2.Branche mandibulaire du nerf trijumeau V.3
11. Nerf buccal

3.Symtômes, signes et origines

Les symptômes décrit par les patients sont multiples et variés de part de les liens anatomiques rapproché et à distance.

Dents, mâchoire, visage, oreille:
– Douleurs dentaires (déchaussement, sensibilité émail..)
– Craquement ou frottement de la mâchoire
– Tension muscles masticateur
– Difficulté à ouvrir la bouche
– Maux de têtes
– Migraines
– Douleurs au visage
– Douleurs au cuir chevelu
– Acouphènes
– Vertiges

Cou, nuque et corps:
– Raideur cervicale
– Cervicalgie
– Douleurs aux épaules
– Dorsalgie
– Problème de déglutition (dysphagie)
– Maux de gorge
– Déséquilibre posturale

Psychique, émotionnel et sommeil:
– Fatigue dans la journée
– Difficulté endormissement
– Stress
– Nervosité

Tous ces signes, symptômes et douleurs peuvent avoir comme origine le bruxisme, qu’il soit nocturne ou diurne.
Les causes du bruxisme sont très généralement causés par un stress, au travail ou familiale… Mais il peut survenir également lors d’inconfort dentaire, une mauvaise occlusion, travaux dentaire, abcès…

4.Mécanisme de la douleur.

Pourquoi le bruxisme engendre t-il autant de symptômes ?
Le mécanisme est simple et résulte d’un état de tension constante anormale.
Ce que l’on appel l’occlusion n’est effective que lors de la mastication (qui œuvre 3 fois par jour d’une durée de moins de 20 min) ors le bruxisme lui agit sur une longue durée.
Il active les muscles de la mastication et créer une crispation constante dans les muscles, d’où les douleurs mécaniques retrouvés aux niveaux articulaires et musculaires.

Mais il produit une tension constante au niveau du nerf trijumeau jusqu’à son noyau d’où il émerge (c’est-à-dire dans le bulbe) ce noyau est le plus volumineux et le plus long des noyaux crâniens, il à la particularité de s’étendre de quelques centimètres dans la moelle épinière. De cet fait, cette tension nerveuse engendre des douleurs à distance dans les cervicales, le dos mais aussi à l’oreille interne au visage …

5.Soins et traitements

Le but du traitement est de lever la pression exercé au niveau dentaire, mais pour cela il convient comme dans la pratique ostéopathique, de traiter la cause du bruxisme, le stress ou les problèmes dentaires.

Il est donc conseillé de vous rapprocher de votre dentiste pour un examen dentaire, mais attention aux gouttières, elles ne règlent pas le bruxisme elles protègent vos dents de l’usure et du frottement mais la pression est toujours exercé.

Pour vous aider à gérer votre stress vous pouvez consulter un sophrologue ou un coach personnel pour diminuer le stress et de ce fait le bruxsime.

Votre ostéopathe peut soulager tous les maux douloureux en libérant, rééquilibrant et ajustant toutes les tensions et compensations.
En travaillant bien évidement sur l’ ATM, les cervicales, le stress, le crâne…

Par expérience le travail ostéopathique est très efficace et dure plus ou moins longtemps dans le temps (5 à 12 mois), selon les patients mais je vous conseille également de consulter un hypnothérapeute qui travaillera sur le bruxisme nocturne qui relève du subconscient et accessible au thérapeute.



Commentaires fermés sur Bruxisme