Accueil

L’ostéopathie et la femme enceinte

La grossesse est une succession de transformations. Le bassin de la femme se transforme, l’utérus grossit, le diaphragme remonte vers le haut sous la pression des différents organes. Tous ces éléments viennent exercer des contraintes aussi bien sur le corps de la mère que sur celui du bébé.

Une femme enceinte est souvent confrontées à certains désagréments qui peuvent facilement être soulagés grâce à l’ostéopathie.

  • Douleurs lombaires, sciatiques …
  • Troubles digestifs (nausées, vomissements, altération du transit…)
  • Douleurs dans la cage thoracique, oppression thoracique, gêne à la respiration, anxiété
  • Troubles du sommeil (difficultés d’endormissement, réveils fréquents)

L’ostéopathie chez le nouveau né

La grossesse et l’accouchement  sont deux événements assez traumatisants pour le bébé et pour la mère. Cela est d’autant plus vrai s’il y a césarienne, utilisation de matériel (forceps, spatules, ventouses…) ou si le travail est très long ou très rapide.

Ce sont ces différents éléments qui peuvent générer chez votre enfant gênes et douleurs comme par exemple:

  • Problèmes de succion, difficultés à téter…
  • Troubles digestifs (régurgitations, coliques, constipation…)
  • Difficultés à tourner la tête, plagiocéphalie, torticolis
  • Troubles du sommeil (difficultés à l’endormissement ou réveils fréquents)
  • Infections ORL à répétitions (otites, bronchites, écoulement ou congestion lacrymal ou nasal)

Même si aucun de ces signes ne sont présents il est toujours conseillé d’amener votre bébé faire un bilan chez l’ostéopathe dans les premières semaines de sa vie.

Ostéopathe du sport

Lors d’une activité sportive vous sollicitez vos articulations, vos muscles, votre respiration et ce différemment lors de chaque effort physique.

L’ostéopathie est indiquée chez les sportifs en prévision d’une compétition, pour améliorer les performances et la récupération entre chaque entraînement par exemple.

Faire un bilan régulier, permet de prévenir l’apparition de certaines blessures ou d’améliorer leur guérison (entorses, tendinites…)